Skip to content

Les libéraux vont recruter plus de personnel et augmenter les heures de soins dans les foyers de soins

août 26, 2018Non classifié(e)

Un gouvernement libéral réélu élaborera une stratégie globale de recrutement d’employés et d’employées dans le secteur des foyers de soins et augmentera les heures de soins de 3,1 heures à 3,3 heures d’ici 2022, pour atteindre 3,5 heures d’ici 2026.

 

 

Brian Gallant a annoncé qu’un gouvernement libéral réélu, ayant reconnu la complexité croissante des besoins des résidents et des résidentes en foyer de soins et le besoin de flexibilité dans les heures à octroyer aux différents types de patients, va augmenter progressivement le nombre d’heures de soins de 3,1 aujourd’hui à 3,3 heures d’ici 2022, et à 3,5 heures en 2026.

 

« Il est encourageant de constater à la fois un engagement en faveur du recrutement du personnel et une augmentation des heures de soins”, a déclaré Sharon Teare, présidente du Conseil des syndicats des foyers de soins du Nouveau-Brunswick. “En soutenant ceux et celles qui travaillent dans le secteur des foyers de soins, nous croyons que nos aînés continueront de recevoir d’excellents soins et auront une meilleure qualité de vie. Nos membres continuent de servir leurs résidents et résidentes avec soin, compassion et respect, et nous attendons avec impatience de futurs engagements pour améliorer nos conditions de travail. »

 

Dans le cadre du plan quinquennal pour les foyers de soins du gouvernement Gallant, le gouvernement provincial bâtira dix nouveaux foyers de soins de 60 lits chaque, pour un total de 600 nouveaux lits en foyers de soins, il rajoutera 407 lits pour les personnes atteintes de troubles de la mémoire supplémentaires, et investira au-delà de 100 millions de dollars pour rénover les foyers de soins existants. Le gouvernement Gallant travaille avec des partenaires clés afin d’intensifier les efforts de recrutement et faire en sorte qu’il y ait plus de professionnels et professionnelles de la santé dans la province.

 

« Investir afin d’augmenter le temps que les employés et employées passent à prodiguer des soins aux résidents et résidentes permettra aussi de leur offrir un meilleur environnement de travail qui, par la suite, va nous aider à recruter plus d’infirmières et d’infirmiers immatriculés, d’infirmiers et d’infirmières praticiennes diplômées, ainsi que des préposés et des préposées aux bénéficiaires pour aider à prendre soin des personnes âgées au Nouveau-Brunswick », a rajouté Brian Gallant.

 

Le plan pour la construction et les rénovations de foyers de soins du gouvernement Gallant fait partie d’une approche plus vaste en ce qui concerne le vieillissement. Le gouvernement Gallant a développé, et met en œuvre, une stratégie complète sur le vieillissement, ainsi qu’une stratégie D’abord chez soi afin d’aider les personnes âgées à demeurer chez eux le plus longtemps possible. Cette dernière stratégie comprend la création de nouveaux crédits d’impôt qui permettent aux personnes âgées de rénover leur maison, un crédit d’impôt pour les aidants et les aidantes naturels qui s’applique à ceux et celles qui prennent soin des membres de leur famille vieillissants, et des investissements dans les logements plus abordables.

 

Fournir un accès aux soins de santé de qualité aux quatre coins du Nouveau-Brunswick est l’un des services publics gouvernementaux les plus importants. Par l’intermédiaire d’investissements records et une augmentation générale du budget de 9,8 pour cent depuis 2014, le gouvernement libéral a démontré son engagement envers la qualité et l’accessibilité des soins de santé. Au-delà de faire des investissements importants dans l’infrastructure des soins de santé à travers la province, en plus de s’engager à maintenir les services dans les régions rurales, les libéraux de Gallant ont fait d’autres améliorations notables au système des soins de santé du Nouveau-Brunswick :

  • L’embauche de 300 nouveaux médecins, signifiant plus de 90 médecins en nombre net, amenant le taux d’accès aux médecins de famille néo-brunswickois à 95 pour cent, le taux le plus élevé au pays ;
  • L’automatisation et le rajout de plus de professionnels et de professionnelles des soins de santé, comme des infirmiers et infirmières praticiennes, des travailleurs et travailleuses paramédicaux en soins avancés et des sages-femmes ;
  • Un investissement de 75 millions de dollars et un partenariat avec le gouvernement fédéral afin de créer un projet pilote ayant comme objet le vieillissement au Nouveau-Brunswick pour améliorer la qualité de vie des personnes âgées.