Skip to content

Kevin Vickers demande au gouvernement de reconnaître ses promesses rompues

novembre 14, 2019Non classifié(e)

Le chef libéral Kevin Vickers souhaite que le discours du Trône la semaine prochaine va reconnaître toutes les promesses rompues suite au premier discours du Trône du gouvernement Higgs prononcé l’an dernier.

 

« Le gouvernement Higgs a fait des promesses très ambitieuses et précises envers les Néo-Brunswickois lors de son premier discours du Trône », a dit M. Vickers.  « Étant donné qu’il est un premier ministre qui aime parler d’imputabilité et de résultats, il n’a pas tenu les promesses qu’il a faites l’an dernier, surtout en ce qui a trait aux soins de santé, à l’environnement et à l’économie. »

 

Le discours du Trône de l’an dernier mettait l’accent sur des mesures précises pour réduire les temps d’attente, cependant M. Vickers fait remarquer que les choses ne se sont pas améliorer à cet égard, mais plutôt se sont détériorées sous la direction du gouvernement Higgs.

 

« Les régies de la santé ont confirmé devant un comité de l’Assemblée législative que nous allons dans la mauvaise direction face aux temps d’attente.  Aussi, le premier discours du Trône promettait plus de personnel infirmier, de meilleurs soins à domicile pour les aînés et davantage de ressources pour la santé mentale.  On ne constate aucune amélioration dans ces secteurs ».

 

Également, les promesses faites dans le dernier discours du Trône pour stimuler l’économie ne se sont pas concrétisées.

 

« Ils ont promis dans le dernier discours du Trône une réduction des impôts, plus d’emplois verts fondés sur la recherche, une nouvelle stratégie touristique, mais aucune de ces mesures n’ont été réalisées », a ajouté M. Vickers.  « Ce gouvernement semble ne pas savoir comment s’y prendre pour stimuler l’économie.  Nous ne progressons pas au même rythme que les autres provinces en matière de création d’emplois.  La croissance économique constitue le meilleur moyen de générer des revenus pour le gouvernement afin de fournir de meilleurs services aux Néo-Brunswickois ».

 

L’environnement est un autre secteur où le gouvernement Higgs a manqué à son devoir envers les Néo-Brunswickois.

 

« Je donne une priorité à l’environnement et les changements climatiques au nom du Parti libéral et c’est quelque chose qui n’est nettement pas une priorité pour M. Higgs.  La seule promesse dans le discours du Trône de l’an dernier qu’il aurait dû rompre est celle de se joindre aux provinces de l’Ouest pour lutter contre la tarification du carbone.  Il doit cesser de gaspiller l’argent des contribuables envers cette lutte dispendieuse dès maintenant et se pencher sur les changements climatiques.  Le premier ministre devrait se concentrer sur les besoins des Néo-Brunswickois et non pas ceux de Doug Ford et de Jason Kenney ».

 

Vickers a fait remarquer que certaines promesses rompues auraient favorisé l’environnement.

 

« Ils ont promis de former un comité multipartite sur les émissions du carbone et le glyphosate et ils n’ont pas pu le mettre sur pied dans la dernière année.  Ils ont aussi promis un poste de haut fonctionnaire de l’Assemblée responsable des enjeux scientifiques et des questions liées aux changements climatiques, mais rien ne s’est réalisé à cet égard non plus ».

Vickers a fait allusion aux paroles de M. Higgs lors de la clôture du débat sur le discours du Trône il y a presque un an.

 

« Le premier ministre a déclaré à ce moment-là et je cite ‘ nous acceptons d’être tenus responsables des défis soulevés dans ce discours du Trône ’.  Il a aussi dit que ‘ le meilleur moyen de rétablir la confiance envers le gouvernement serait d’obtenir de meilleurs résultats ’.  Nous croyons que le premier ministre devrait expliquer, dans l’intérêt de l’imputabilité, pourquoi il n’a pas réalisé les promesses du discours du Trône de l’an dernier.  Nous attendons toujours de meilleurs résultats dans les secteurs tels les soins de santé, l’économie et l’environnement ».