Président – Brian Murphy, Moncton-Sud

 

Brian Murphy est né à Moncton, au Nouveau-Brunswick, le 17 mars 1961. Il a étudié dans les écoles locales et a obtenu un baccalauréat ès arts à l’université Dalhousie, un baccalauréat en droit à l’université du Nouveau-Brunswick et une maîtrise de droit à la faculté de droit à Osgoode Hall. Admis au barreau du Nouveau-Brunswick en 1986 et au Barreau de l’Ontario en 1988, il a pratiqué le droit à Toronto avant de revenir à Moncton pour pratiquer le droit.

 

Il s’est présenté au conseil municipal de Moncton, quartier 1 dans l’est de la ville de Moncton en 1992, et a été réélu en 1995. Il a été candidat au poste de maire en 1998, avec deux mandats jusqu’en 2004. Durant cette période, le Sportsplex de Moncton a été construit, une usine de traitement des eaux a été ouverte et la ville a été déclarée officiellement bilingue, ce qui constitue une première au Canada, entre autres réalisations.

 

M. Murphy a été proposé pour le Parti libéral dans la circonscription de Moncton/Riverview/Dieppe en 2004, a été élu en 2005, a été réélu en 2008 et a servi jusqu’en 2011. Pendant cette période, il a été porte-parole libéral en matière de justice, président du caucus de l’Atlantique et membre du Comité de la justice, du Comité des droits de l’homme et du Comité des langues officielles.

 

Depuis son départ de la politique élue, M. Murphy a été un membre inaugural du Club Louis J. Robichaud, un membre permanent du Club Laurier, et a aidé les Premiers Ministres Graham, Gallant et le leader Vickers, en matière de collecte de fonds et d’organisation, aux niveaux local et provincial. C’est un libéral ardent qui a répondu à tous les appels du Parti pour collecter des fonds, organiser et faire sortir le vote.

 

Il est marié à l’ancienne Jacqueline Richard et a trois enfants adultes, Maeve, Megan et Bronwyn. Il est actif dans les affaires communautaires telles que la Fondation du Théâtre du Capitole, l’Institut Fossile Joggins et d’autres groupes communautaires qu’il a soutenus dans le passé et continue à le faire.

 

M. Murphy se présente à la présidence du Parti libéral du Nouveau-Brunswick pour améliorer sa structure, son énergie, son financement et son efficacité dans le soutien des candidats locaux.