« La liste des travailleurs essentiels de première ligne que le premier ministre Higgs a jugé digne d’un complément de salaire pour le travail qu’ils accomplissent pendant la pandémie de Covid-19 est trop courte. Dans d’autres provinces, beaucoup plus de travailleurs essentiels de première ligne recevront ces compléments de salaire. Malheureusement, ces travailleurs ne reçoivent pas la reconnaissance et le soutien qu’ils méritent ici au Nouveau-Brunswick. Je partage la déception de tous les travailleurs de première ligne, les vrais héros, qui ont été laissés de côté par le premier ministre Higgs.

 

Parmi les exemples de ceux qui reçoivent des augmentations dans d’autres juridictions mais pas au Nouveau-Brunswick, on trouve le personnel infirmier, la plupart des travailleurs sociaux, les ambulanciers, le personnel hospitalier comme les cuisiniers et les gardiens, les travailleurs des foyers de soins, les travailleurs de la santé mentale et les travailleurs des services correctionnels.

 

La liste a été conçue pour garantir que le premier ministre Higgs n’aura pas à verser de fonds provinciaux pour aider nos travailleurs essentiels. Après un certain seuil, il devrait commencer à fournir 25 % du financement pour cela, et c’est malheureusement là qu’il a fixé la limite.

 

Nous sommes à la traîne de toutes les autres provinces en ce qui concerne l’aide à nos citoyens et à notre économie. Il est temps que le premier ministre Higgs intervienne en faveur des Néo-Brunswickois en investissant dans nos travailleurs essentiels. »

 

Gilles LePage

Porte-parole de l’Opposition officielle pour les personnes âgées

Précédent