Le chef libéral, Kevin Vickers, s’est dit « extrêmement déçu » que le premier ministre Higgs ait choisi de continuer à s’associer au premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, dans un procès contre le prix du carbone.

 

Higgs a annoncé sa décision après une réunion avec Ford en Ontario cette semaine.

 

« La semaine dernière, le Premier ministre Higgs a déclaré qu’il acceptait le fait que les résultats des élections fédérales lui prouvaient que les Néo-Brunswickois étaient convaincus que le changement climatique était réel et que nous devions changer notre comportement dans la province. »

 

« Cette semaine, il semble que Doug Ford l’ait convaincu de continuer à dépenser l’argent des contribuables néo-brunswickois pour soutenir la cause de l’Ontario dans une bataille judiciaire qui a peu de chance de réussir. C’est extrêmement préoccupant. Nous devrions utiliser nos ressources pour élaborer un plan de tarification du carbone qui fonctionne pour le Nouveau-Brunswick. »

 

« Nous ne devrions pas dépenser un sou pour aider Doug Ford à lutter contre un plan qui vise à combattre le changement climatique. »

 

L’environnement a été identifié comme l’une des cinq priorités de M. Vickers pour l’avenir.

 

« Le changement climatique est réel et nous avons la responsabilité de faire notre part pour y
remédier », a-t-il déclaré. « Un plan sur le carbone élaboré au Nouveau-Brunswick doit être une priorité absolue pour ce gouvernement. »

 

« La semaine dernière, j’ai été encouragé par les propos du premier ministre après que les élections fédérales ont montré la position des Néo-Brunswickois en matière de changement climatique. Aujourd’hui, je ne saurais être plus déçu. Nous avons besoin d’un leadership solide de la part du bureau du premier ministre en matière d’environnement.

 

Malheureusement, les priorités du premier ministre ne semblent pas être les mêmes que celles de la population néo-brunswickoise sur ce dossier. »

 

 

 

 

Précédent