Le caucus libéral s’est réuni aujourd’hui pour élire le chef intérimaire de l’opposition officielle. A l’issu du scrutin, le député de Bathurst-Est-Nepisiguit-Saint-Isidore, Denis Landry, a été déclaré chef par intérim.

 

« Je suis heureux de la confiance que m’accordent mes collègues.  Ensemble nous commençons un nouveau chapitre de l’histoire du Parti libéral du Nouveau-Brunswick » a déclaré le nouveau chef à la sortie de la réunion du caucus.  « Mon leadership en sera un d’équipe : travailler de très près avec les membres du caucus, impliquer les membres du Parti, rencontrer les associations libérales à travers le Nouveau-Brunswick, écouter ce qu’ils ont à dire. Je veux que ces gens-là se sentent à l’aise et que ce soit plaisant de faire partie de cette très belle organisation qu’est le Parti libéral du Nouveau-Brunswick » a ajouté Denis Landry.

 

L’aîné de onze enfants, Denis Landry est né en 1957 à Val-Doucet, au Nouveau-Brunswick.  Après avoir obtenu en 1975 son diplôme d’études secondaires de la Polyvalente Louis-Mailloux de Caraquet, il a été bûcheron pendant dix-sept ans. Il a été secrétaire-trésorier puis président de la section locale du Syndicat canadien des travailleurs du papier (SCTP).

 

Élu pour la première fois à l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick le 11 septembre 1995 en tant que député de la nouvelle circonscription de Centre-Péninsule, il a siégé à l’Assemblée durant dix-neuf ans. Il a été successivement ministre des transports, ministre des ressources naturelles, ministre des Ressources humaines et ministre de la Justice et de la Sécurité publique.

 

Monsieur Landry et son épouse, Johanne, ont trois enfants, Sébastien, Natacha, et Cédric ainsi que sept petits-enfants Kassime, Karellie, Kaissa, Kayana, Benjamin, Maxime et Alexandra.

 

Précédent